Imposition des PEL à 30% dès 2018 : Familles de France monte au créneau pour défendre les épargnants

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé lundi 11 septembre 2017 que les revenus des plans épargne logement (PEL) ouverts à partir de janvier 2018 seront taxés à 30 %. Familles de France s'insurge contre cette mesure fragilisant davantage la capacité d'épargne des Français.
Publié le vendredi 15 septembre 2017, par

Le PEL permet à chacun de se constituer une épargne bloquée offrant la possibilité d’obtenir un prêt immobilier et produisant des intérêts dont le taux de rémunération a certes baissé en 2 ans, passant de 2,5 % à 1 % depuis le 1er août 2016, il bénéficie d’une exonération d’impôt sur le revenu jusqu’à la veille de son 12e anniversaire.

Le PEL est donc un placement populaire autant apprécié des français que le livret A et il constitue une aide précieuse dans l’acquisition d’un logement.

Alors qu’il faudrait encourager les français à investir, afin de relancer la croissance, le gouvernement veut prélever sur les intérêts des PEL ouverts à partir du 1er janvier 2018 un impôt forfaitaire de 30% et ce dès la première année.

Pour autant, les PEL ouverts avant cette date ne seraient pas totalement exonérés : un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% s’appliquerait sur les intérêts produits à partir de la douzième année.

Familles de France s’oppose à cette proposition qui fragilise la capacité d’épargne des familles, notamment des plus modestes, et par conséquent, ne va ni faciliter ni encourager leurs démarches en vue d’accéder à la propriété, l’épargne en faveur du logement devenant moins rémunérée que le livret A.

Familles de France dénonce cette mesure qui, conjuguée à la baisse des APL, à l’augmentation des niveaux de loyers dans les zones tendues et à l’incapacité des bailleurs publics de répondre à la demande de logement social dans certains territoires, aura comme conséquence d’empêcher les familles les plus modestes de constituer une épargne leur permettant de devenir propriétaire.

Familles de France souhaite que le gouvernement présente une politique cohérente en faveur du logement.

Familles de France

Familles de France est un mouvement reconnu d’utilité publique, libre de tout lien politique, syndical ou confessionnel. Son réseau (290 fédérations et associations locales dans 74 départements, 43 000 familles adhérentes) anime des activités à vocation familiale et pluri générationnelle, destinées à faciliter la vie quotidienne des familles, à les soutenir dans leur rôle parental, à leur permettre de mieux maîtriser leurs conditions de vie économique et sociale.

Imposition des PEL à 30% dès 2018 : Familles de France monte au créneau pour défendre les épargnants ,


Panorama Banques Panorama Banques : A lire également

Crédit immobilier BforBank : taux TAEG de 1.66% sur 15 ans, avant la remontée des taux
9 février 2018

Alors que les taux d’intérêts long terme remontent fortement et secouent toutes les places financières, BforBank propose encore un taux attractif sur son offre de crédit immobilier. Le taux TAEG proposé, non négociable est de 1.66%, assurance obligatoire incluse, sur 15 ans. Sans contrainte, aucune obligation de domiciliation de ses revenus.


Société Générale : chute du résultat de plus de -25%, sans compter l'impact fiscal négatif lié à l'affaire Kerviel
8 février 2018

La Société Générale voit son bénéficie net chuter de -27.6% en 2017, à 2.81 milliards d’euros..Les quelques 2,2 milliards d’euros de remise fiscale remis en cause par le fisc, lié à l’affaire Kerviel ne sont pas comptabilisées, et n’auront pas d’impact à court terme selon la direction de la banque. La banque de détail est toujours à la peine, et la transformation digitale


Crédit Agricole Ile de France : une année 2017 exceptionnelle, 100.000 nouveaux clients !
8 février 2018

C’est assez rare pour être signalé. Les banques traditionnelles ne sont pas encore finies, loin de là ! Ainsi, le Crédit Agricole Ile-de-France peut être fier de son année 2017 particulièrement faste, avec pas moins de 100.000 nouveaux clients, dont 12.000 de clients PRO.


BNP Paribas : résultats bruts 2017 en baisse de -5.80% à 13,2 milliards d'euros
6 février 2018

Le résultat brut d’exploitation du Groupe BNP Paribas baisse ainsi de 5,8%, à 13 217 millions d’euros. Il est en hausse de 3,8% pour les pôles opérationnels (+4,9% à périmètre et change constants).


FORTUNEO
6 février 2018

Analysez et comparez l’offre de services bancaires de FORTUNEO parmi le panorama des banques