Néobanque Hush : une levée de fonds en monnaie virtuelle pour lancer des services de paiement en cryptomonnaies

La boucle est bouclée. Hush, une néobanque orientée paiement en devises et en cryptomonnaies lance une levée de fonds en monnaie virtuelle auprès d'investisseurs cryptosensibles à partir de ce jour. La startup entend lever ainsi 10 millions d'euros, avant de demander son agrément dans la zone euro.
Publié le mardi 23 janvier 2018, par

Levée de fonds en monnaie virtuelle

C’est logique. Pour les startups souhaitant proposer des services finacnirs autour des cryptomonnaies, lancer des appels de fonds en monnaie virtuelle a du sens. Son le nom d’une ICO pour Initial Coin Offering, les investisseurs peuvent participer à l’appel de fonds et reçoivent, en échange d’euros sonnant et trébuachents, des tokens échangeables en monnaire virtuelle, telles que Bitcoin ou Ether. L’investisseur mise donc uniquement sur un investissement financier et ne prend absolument pas part dans la société. Rien à voir avec des actions donc. Ce type d’investissement multiplie donc les risques, sans en apporter les avantages. Un investissement bien senti peut se réveler être une catastrophe financière si le cours de cryptomonnaie s’effondre.

Ce type d’appel à l’épargne auprès des particuliers n’est pas encore régulé, mais devrait bientôt l’être. Les risques sont maximales.

Hush, silence !

Eric Charpentier, serial fondateur, après Morning, souhaite de nouveau créer une néobanque. Cette fois-ci, elle se nommera "Hush", qui veut dire Silence en français. L’idée est de créer selon ses termes "une néobanque participative régulée, tokénisée et cryptomonnaie compatible".

Une levée de fonds sur 6 semaines

"Une fois la levée de fonds achevée, nous déposerons une demande d’agrément d’établissement de paiement européen", précise Éric Charpentier, le fondateur de Hush. "Notre objectif est d’avoir 25.000 utilisateurs dès la première année".

Concrètement, Hush, immatriculée au Luxembourg, combine les services d’une banque traditionnelle (compte courant, carte de paiement, assurance...) et d’autres nettement plus innovants comme la possibilité pour les utilisateurs de bénéficier d’un portefeuille en cryptomonnaies (bitcoin, ether, dash...) et de le convertir via un système de change. "La plupart des plateformes qui existent sont basiques et peu rassurantes, notre but est de permettre à chacun d’utiliser plus facilement les cryptomonnaies dans un cadre régulé", poursuit Éric Charpentier. L’agrément d’établissement de paiement européen et la licence d’émetteur de carte que va demander Hush, devraient ainsi mettre la start-up à l’abri des difficultés rencontrées dernièrement avec les cartes prépayées.

Assisté du cabinet d’audit Deloitte, la banque défend aussi un projet communautaire à travers le "token", un jeton qui permet de lever des fonds sur les marchés des cryptomonnaies comme les actions sur les marchés boursiers. Hush propose à ses utilisateurs d’être directement récompensés par des tokens en fonction de leur utilisation des services et de leur activité. Les tokens, baptisés USH, permettent aussi de payer les services de Hush avec une réduction de 50%.

"Au milieu de la communauté il y aura un forum, et si un utilisateur propose une fonctionnalité reprise par les autres, voire même développée par un autre, tout ceux qui auront participé recevront des tokens USH" indique Éric Charpentier.

Faire mieux que Revolut

[a[Revolut]a], principal concurrent d’[a[Orange Bank]a], qui revendique plus d’un million de comptes, dont 170.000 en France, a annoncé en décembre qu’elle allait proposer à ses clients d’acheter, de vendre et surtout de payer en bitcoins. "Notre différence avec Revolut est que les cryptomonnaies sont au cœur de notre modèle, soutient Éric Charpentier. Tout notre projet est basé sur ces monnaies virtuelles dont nous voulons démocratiser l’usage".

Néobanque Hush : une levée de fonds en monnaie virtuelle pour lancer des services de paiement en cryptomonnaies ,


Panorama Banques Panorama Banques : A lire également

Néobanque : C-ZAM passe le cap des 100.000 comptes ouverts depuis son lancement
16 février 2018

Les néobanques sont de plus en plus nombreuses. Le succès commercial impressionnant du Compte Nickel (plus de 828.000 comptes) conforte Carrefour Banque dans son modèle de distribution en magasins du compte courant C-Zam. Obtenir la CB immédiatement semble être un élément important pour les clients.


Rendements 2017 des fonds (OPC) : actions (+11.90%), obligations (+0.60%), monétaires (-0.23%)
16 février 2018

L’année 2017 a été faste pour les indices boursiers, les fonds actions affichent donc logiquement une performance moyenne élevée en 2017, à 11.90% soit peu ou proue le même niveau que l’indice de référence Stoxx Europe 600 selon les chiffres publiés par la Banque de France ce jour. Par contre, les fonds obligataires sont en forte baisse par rapport à 2016, avec seulement +0.60% de rendement annuel en 2017. Sans surprise, les fonds monétaires restent de leur côté négatifs, à -0.23%.


Paytweak et BNP Paribas partenaires pour une solution de paiement CB via email / SMS
14 février 2018

Avec cette solution de paiement innovante, BNP Paribas renforce son offre digitale auprès des commerçants et enrichit son dispositif existant de paiements à distance sécurisés, Mercanet. La solution développée par Paytweak permet aux commerçants de sécuriser leurs ventes à distance (téléphone, mail), de digitaliser leurs factures et de simplifier leurs encaissements.


Les bienfaits d'une cure de rajeunissement à La Banque Postale donnent naissance à Ma French Bank !
12 février 2018

La nouvelle banque pour les jeunes de La Banque Postale n’est pas encore née, mais le prénom est d’ores et déjà choisi : Ma French Bank. Du franglais, rien de mieux pour la cible des 18-35 ans. Cette nouvelle banque ne sera pas une néo-banque de plus, mais une banque à part entière, afin d’éviter les erreurs des premières nées, prématurément, selon l’avis des dirigeants de la banque de service public.


Jusqu'à 170€ offerts chez Monabanq aux nouveaux clients, pendant 5 jours seulement !
12 février 2018

Offre accessible à tous les nouveaux clients, sans condition de revenus. Il faut savoir se décider à temps ! Si vous escomptiez devenir client Monabanq prochainement, c’est maintenant qu’il vous faut agir ! Non moins de 170€ offerts en guise de prime de bienvenue aux nouveaux clients du Compte Tout Compris Monabanq : tous les services bancaires inclus pour 2€ TTC par mois. C’est juste le prix des frais de tenue de compte dans un bon nombre de banques concurrentes...