Les astuces pour payer moins de frais bancaires !

Utiliser les services d'une banque coûte de l'argent ! Pour en laisser le moins possible à votre banquier ayez les bons réflexes ! Voici quelques astuces.
Publié le vendredi 29 novembre 2013, par

Le consommateur paie en moyenne 200 € par an de frais à sa banque. Changer d’établissement est envisageable afin de d’amoindrir la facture mais dans les faits seuls 7 % des clients disent réellement "Au revoir" à leur banquier chaque année (Source UFC Que choisir).

Pour les 93 % de Français restants, baisser la note des frais bancaires est encore possible, il faut pour cela prendre en main son compte bancaire et éviter toute passivité.

1/ Négociez vos frais

La plupart des clients pensent que les prix indiqués sur une grille tarifaire sont gravés dans le marbre. Or, ces tarifs ne sont pas figés et le banquier dispose d’une marge de manœuvre pour les faire baisser. La souscription d’une nouvelle assurance, d’un placement ou une erreur sur votre compte doit automatiquement faire l’objet d’un geste commerciale.

2/ Vos services bancaires doivent être adaptés à votre consommation

Evitez le package si vous n’êtes pas un gros consommateur !

Rien ne sert d’être bardé de services pour n’en n’utiliser que la moitié. C’est notamment le cas pour les "packages" ou autres conventions qui coûtent excessivement cher à l’année.

Au 1er janvier 2012, le "package" classique avec carte internationale à débit immédiat est en moyenne facturé 96,73 € et 98,97 € avec une carte internationale à débit différé. (Source : Testé pour vous).

Les "package" sont utiles pour les gros consommateurs, les petits consommateurs devront privilégier les services à la carte.

Le saviez-vous ? Cette mode du "package" perd peu à peu du terrain sur les deux dernières années. De juillet 2011 à janvier 2013, le repli des produits commercialisés est de 9,88 % selon l’Observatoire des tarifs bancaires.

Optez pour la carte bancaire adéquate :

Pour certains, la couleur de la carte bancaire est un signe de richesse. Stop aux clichés ! Tout client peut disposer d’une carte haut de gamme sans pour autant avoir un salaire important. Cependant, plus la carte est haut de gamme plus votre cotisation sera élevée.

Ne cédez pas aux propositions du banquier principalement intéressé par l’atteinte de ses objectifs. Découvert, plafond de retrait, option internationale, débit immédiat ou en fin de mois, votre carte bancaire doit correspondre à vos finances, à votre débit d’achat.

Bon à savoir : une carte à autorisation systématique permet de payer ou de retirer uniquement l’argent présent sur le compte. Cela évite d’avoir à régler des agios ou des commissions d’intervention car elle ne propose par de découvert.

Cotisation annuel moyenne des cartes bancaires :

Carte bancaire à autorisation systématique 26,30€
Carte bancaire à débit immédiat 36,38€
Carte bancaire à débit différé 45,80€
Carte bancaire haut de gamme à débit différé 120,32€

(Sources palmarès CLCV février 2013)

3/ privilégiez les retraits dans les DAB de sa banque

Retirer son argent dans les distributeurs hors réseau implique le paiement de frais interbancaires par votre banque. Les premiers retraits sont offerts (3 ou 4 maximum), cependant les suivants sont facturés 1 €.

Avant tout retrait, cherchez le distributeurs aux couleurs de votre banque, cela vous fera économisez quelques euros. Sachez qu’à ce jour, 59.000 distributeurs automatiques de billets sont recensés sur le territoire nationale, celui de votre banque est forcément proche de votre position.

4/ Faîtes les virements par internet

En effectuant vos virement en agence, l’opération est généralement facturée autour de 3 €, même pour les virements dans la zone euro. Par le biais d’internet, les virements nationaux et européens (SEPA) sont gratuits.

5/ Scrutez votre compte régulièrement

Consulter son compte bancaire deux à trois fois par mois est conseillé pour suivre ses finances, vérifier le bon paiement des prélèvements, détecter une éventuelle arnaque ou renflouer un découvert. Suivre son compte c’est minimiser les frais.

Les astuces pour payer moins de frais bancaires ! ,


Panorama Banques Panorama Banques : A lire également

A partir du 20 novembre et pendant 9 jours chez Monabanq, 50€ offerts en bons cadeaux + 10€ / mois pendant 12 mois
20 novembre 2017

Chez Monabanq, pour l’ouverture d’un compte courant, une offre réservée aux nouveaux clients, utilisant effectivement leur compte, permet de percevoir 10€ par mois, pendant 1 an. Du 20 u 29 novembre 2017, 50€ en bons cadeaux sont également offerts. C’est déjà un peu Noël avant l’heure...


Le Compte Premium, tout comme la Visa Premier, désormais accessibles sans condition de revenus chez Monabanq
17 novembre 2017

Toujours plus proche des gens, Monabanq joint une nouvelle fois les actes à la parole et améliore son offre sur le Compte Premium. Désormais, il n’est plus nécessaire de justifier d’un revenu net mensuel de 750 euros pour un ouvrir un Compte Premium.


Subprimes II, le retour ? Les Américains de nouveau trop endettés, plus qu'avant la crise de 2007
17 novembre 2017

La dette totale des ménages américains s’élève à près de 13.000 milliards de dollars, soit légèrement plus qu’avant la crise des subprimes de 2007 aux USA. Les crédits immobiliers ne sont pas concernés cette fois-ci, le risque porterait sur les crédits auto pour les leasing... Cette même folie de la location longue durée qui prend de l’ampleur actuellement en Europe.


PERP et année fiscale blanche en 2018 : combien verser en 2017 pour ne rien perdre de son plafond déductible ?
15 novembre 2017

Le report d’un an du prélèvement à la source est une bonne nouvelle pour ceux qui veulent défiscaliser cette année grâce au PERP. Mais les versements réalisés en 2018 pourraient être sans effet fiscal. Comment anticiper cette année blanche ? Assurancevie.com fait le point.


HSBC Private Bank versera 300 millions d'euros au Fisc afin d'éviter toutes poursuites
15 novembre 2017

C’est une première en France. Une entreprise peut accepter de verser une amende forfaitaire afin d’éviter toute poursuite judiciaire. Cette procédure, largement utilisée outre-atlantique, n’avait encore jamais été utilisée en France. HSBC Private Bank va donc l’inauguré, en réglant 300 millions d’euros au Fisc français, sans avoir à redouter de poursuites pour les faits de fraudes fiscales aggravées.